Les signes des temps.

Les temps que nous vivons sont perturbés. Crises économiques, crises de la dette, guerres et bruits de guerres, mutations sociales et crises environnementales se sont succédé depuis le début du millénaire à un rythme effréné.

S’agit-il d’une simple accélération de l’histoire, d’une succession de coïncidences historiques ou y-a-il quelques chose de plus important qui explique cette intensification des troubles ? Les évènements sont-ils sous contrôle ? Et si oui sous le contrôle de qui ? Des hommes politiques ? Des banquiers ? Des oligarques ? Des multinationales ? Du complexe militaro-industriel ?  De sociétés secrètes ? d’ET ?

De plus en plus de gens cherchent à comprendre ce qui se passe de si singulier dans le monde pour que leurs repères et leurs valeurs soient à ce point chamboulées et se tournent vers toutes sortes de théories plus ou moins farfelues.

Une piste vers la Vérité

Ce blog a pour but d’aborder la question sous un angle qui est progressivement abandonné en occident : celui de la spiritualité. Il y a beaucoup d’idées préconçues sur la spiritualité. On l’assimile volontiers aux bondieuseries, au moralisme oppressif et à l’intolérance dont ont fait preuve de nombreux chefs spirituels au cours de l’Histoire.

st_jean

Saint Jean, un brin malicieux, semble nous dire :
Allez vous comprendre ce que j’ai codé?

Je vous invite à découvrir une compréhension des signes du temps sous la lumière de la spiritualité orientale, celle d’un Chrétien orthodoxe.

Eschatologie, mode d’emploi.

Dans ce périple eschatologique, nous allons nous éclairer avec une approche qu’on appelle l’herméneutique, c’est à dire l’art d’interpréter les Écritures et les prophéties à la lumière des Temps actuels. Comme pour l’art sacré des Icônes, l’herméneutique est régit par des règles strictes qui ne permettent pas n’importe quelle fantaisie. Les principales sont les suivantes : Il y a une hiérarchie entre les textes et dans l’importance qu’il faut leur accorder.

D’abord vient la parole du Christ. Quand elle est précédée d’un double Amen (parfois traduit par « En vérité ») il s’agit d’une sentence divine, une règle immuable : « En Vérité, en Vérité, Je vous le dis :  » Celui qui écoute ma parole et croit au Père qui m’a envoyé, celui-là obtient la vie éternelle. » (Jean 5:24)

Quand Jésus annonce sa parole par un simple Amen, il s’agit d’une prophétie ou d’un avertissement : « Jésus lui dit (à Pierre) :  » En Vérité, Je te le déclare, toi, aujourd’hui, cette nuit même, avant que le coq chante deux fois, tu m’auras renié trois fois. » (Marc 14 :30)

Jésus utilise aussi des paraboles. Il importe de connaître le sens symbolique de chaque élément pour éviter de partir sur des interprétations farfelues. Souvent les clefs sont données soit dans le texte de l’Évangile.

Dans l’Apocalypse, Saint Jean parle des sept têtes de la bête et explique (17:9) : « Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise. Ce sont aussi sept rois : cinq sont tombés, un existe, l’autre n’est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps. » Il est donc explicitement dit qu’il peut y avoir au moins deux interprétations à un même symbole. La règle est donc que ces interprétations ainsi que le sens littéral ne doivent pas entrer en contradiction.

Si aucune clef n’est donnée il s’agit souvent d’allusions à des passages de l’ancien testament. C’est en particulier vrai dans la signification des nombres et des temps, qui renvoient presque systématiquement à des passages du Livre des Nombres de l’ancien testament.

En second lieu, il y a les paroles des évangélistes. Un indice de l’importance qu’on doit accorder à un événement  est le fait qu’il est relaté par plusieurs évangélistes.

Enfin il y a les visions prophétiques, dont la plus célèbre est celle de Saint Jean de Patmos relatée dans le livre de l’Apocalypse. Une des règles de l’Église orthodoxe est que les apparitions ne peuvent pas changer le dogme ni les rites. Il doivent au contraire les confirmer.

Ainsi on préserve une hiérarchie entre le dogme, qui est considéré comme certain, les rites qui ont le même sens mais peuvent varier en fonction des usages culturels, les theologoumenon  qui sont des interprétations théologiques discutables, et enfin les interprétations herméneutiques des prophéties qui ne sont confirmées que par leur réalisation.

L’importance de la succession apostolique.

Enfin, toutes ces idées doivent être confortées par les écrits des Pères de l’église et la tradition orale apostolique, c’est à dire des envoyés (Apostolos). Le Christianisme est la religion de l’annonce d’une bonne nouvelle. Pas de l’annonce des désastres. Une religion de non-violence et de libre arbitre.

Je ne demande donc pas à ce que les interprétations des prophéties que je vais exposer soient reçues comme des vérités indiscutables. Il convient à chacun de les accepter ou non en les soumettant à son propre jugement.

Enfin, et c’est le plus important, aucune interprétation n’est un élément isolé. La bible est un tout cohérent et il s’en dégage un projet de Dieu. Toute analyse doit tendre à faire émerger le projet de Dieu (et les actions adverses à ce projet). Il y a donc un enjeu, et il faut commencer par cela.

Quelle est l’enjeu?

La bible annonce la Parousie. Si vous n’êtes pas familier avec ce mot, il s’agit de la seconde venue du messie (en grec le christ) sur terre. Et cette venue sera différente de la première, lors de laquelle Jésus a dit « Mon royaume n’est pas de ce monde. » (Jean 18:36)

En effet, Il reviendra en Pantocrator, un mot grec composé de Panton (tout) et Cratos (gouvernement). Un mot mal traduit par les latins en Tout Puissant. Or en grec, il ne s’agit pas vaguement de puissance mais bien de gouvernement.

pantocrator

Jésus Pantocrator

Jésus a donc prédit qu’il viendra pour prendre la tête de quelque chose dont on parle de plus en plus de nos jours : un gouvernement mondial. L’Apocalypse nous raconte comment ce gouvernement mondial sera établit, et, mauvaise nouvelle, il sera mis en place par un usurpateur, l’Antichrist. Voici donc le cadre de notre prophétie : Les circonstances de la mise en place d’un pouvoir hégémonique global et bien évidemment la question fondamentale qu’une puissance absolue pose : Sera-t-elle du coté du bien ou du mal ?

Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolut corrompt absolument.

Cette question du bien et du mal introduit donc immédiatement une autre question : celle des relations entre l’Église et le pouvoir séculier. C’est ici que la sensibilité des chrétiens orthodoxe peut apporter un éclairage particulier,car l’histoire de l’orthodoxie s’est structurée autour de la séparation entre le pouvoir séculier (politique) et l’autorité spirituelle (l’Église).

Saint Matthieu (20 :25) nous l’explique ainsi : Jésus les appela et leur dit : « Vous le savez : les chefs des nations commandent en maîtres, et les grands font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi : celui qui veut devenir grand sera votre serviteur ; et celui qui veut être le premier sera votre esclave. Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude. » 

Relaté par trois autres évangélistes, cette volonté de Jésus fut pourtant négligée par l’Église romaine, et cela la conduisit au schisme avec l’Église d’Orient. Ainsi la caractéristique principale de l’Église orthodoxe, c’est de ne pas confondre ce qui est à César et ce qui est de Dieu. De sorte que, l’Église, préservée de la corruption du pouvoir, peu jouer son rôle d’éducateur moral et de référent spirituel face à l’immoralité intrinsèque qui est l’essence de tout pouvoir. A l’exception d’un seul pouvoir, capable d’unir la puissance, la justice et la bonté, mais qui n’est pas encore de ce monde. Voici donc vers où et comment nous allons cheminer dans les prochains articles.

La suite ici : http://wp.me/p1OCZn-9Q

Publicités

27 réflexions sur “Les signes des temps.

  1. ok la modération.

    Je viens de finir ton article, c’est un hors d’œuvre.

    Je suis impatient de découvrir ce que tu nous réserve.
    Comme Gaston, j’aime ton savoir, le fait que tu sois grec et que tu lises cette langue est indéniablement un avantage.

    Je me répète bon courage, saches que s’il y a des choses avec lesquelles je serai pas d’accord, je risque de vouloir te le faire savoir.

  2. Ça fait plaisir de lire ton blog Géocédille.
    Tu seras aussi un modérateur rapide de la gâchette ?

    Il est vrai que idéologiquement je préfère les orthodoxes, car ils sont plus prudent.

    J’avoue que j’ai pas complètement lu ton article, faudra que je m’y mette.

    Je sais que c’est un exercice difficile et éprouvant de faire ce type d’article, bon courage.

  3. Bonjour Géocédille,

    Quelques mots seulement, qui n’enlèvent rien à ma conviction, mais qui te feront plaisir : ma recension des anciens manuscrits grecs, fortement usagée, ajouté au fait que ma vue baisse, comme tout le reste, m’a fait lire « Antéchristos », mais cette nuit, par acquis de conscience je l’ai examiné à la loupe, et elle dit aussi « Antichristos ».

    Entièrement d’accord avec toi, le trône pantocratique n’appartient légitimement qu’au Christ. Mais l’O.N.U. n’a-t-elle pas vocation d’occuper ce trône ? Et en cela, je te le concède elle est antichristique, d’autant plus qu’elle est elle-même dominée par la prostituée, : la haute finance mondialiste, son « image », qui reflète ce qu’elle est réellement, car « ses marchants sont les grands de la terre ». dit l’Apocalypse.

    Le texte d’Apocalypse 17:10,11 ne dit nullement que les six premiers ont été réellement mondiale ! Il dit simplement que ces six nations étaient aussi rois sur d’autres nations, ce qui fut le cas. C’est pour cela que je dis que ces empires avaient vocation mondiale. L’avenir proche nous dira ce qu’il en est réellement de cette question.

    Pour ce qui est du souverain pontife, titre d’empereur romain, la papauté a effectivement eu dans le passé la prétention de le devenir, mais aujourd’hui ? Il me semble que le pape ne cherche plus qu’à survivre. Enfin, cela est autre chose. Bonne journée Géocédille, même si nous ne sommes pas toujours d’accord, ton savoir m’intéresse toujours. Gaston

    • L’ONU est une étape vers un gouvernement mondial, mais le coup d’etat n’a pas encore eu lieu. A sa tête, le Conseil de Securité est un mecanisme preservant la souveraineté d’une poignée de nations, interdisant de fait la gouvernance mondiale.

      Il ne seraient pas 5 mais 7 qu’ils feraient de très bons candidats aux couronnes de la bête… mais si on trouve deux autres couronnes (deux souverainetés religieuses par exemple) on a le compte!

      Depuis 1991, on voit que tout les gouvernements nationalistes sont detruits peu à peu, que ce soit par des unions comme l’UE, le Mercosur et l’Union Nord-américaine ou par des coups d’état comme en afrique du nord ou au proche orient.

      En même temps le Vatican s’est démis progressivement (et sans bruit) de ses attributs souverains, le couronnement, le port de la tiare, jusqu’au symbole de la tiare sur le blason.

      Ce qui intrigue les chrétiens orthodoxes c’est qu’il abandonne aussi le titre de patriarche d’orient.

      Un deal possible semble être : en echange de son allégence au futur pantocrate, le pape aura une place de choix dans la religion mondiale. D’ailleurs des média usuellement anti-chrétiens se font très enthousiastes vis à vis des faits et gestes de François : Il a une 4L! Il lave des pieds!Il descend de sa jeep pour embrasser les enfants! Il dit « bonne nuit »! Quel pape extraordinairement ordinaire! Ha? Bon.

      En tous cas le Vatican joue manifestement un rôle clef dans les évènements, nous sommes au moins d’accord sur ce point.

      Mais ne vous inquietez pas du fait d’être d’etre en désacord, notre vision du christianisme n’est pas coercitive, nous ne cherchons pas à forcer qui que ce soit à croire. Nous annonçons et chacun est libre de ses choix.

  4. Géocédille,

    Ne sachant dormir avec cette question qui me tracassait, j’ai cherché dans mes documents, et voici la raison de notre problème : la plupart des manuscrits disent « Antéchristos », mais plusieurs manuscrits disent « Antichristos ».
    La Bible Crampon 1905 le dit dans une note bas de page sur sur 1 Jean 2:18, de même que le dictionnaire biblique de Vigouroux.

    Personnellement je pense que la bonne leçon est « Antéchristos », à cause d’Apocalypse 17 :10,11 : « Les sept têtes sont sept montagnes sur laquelle la femme est assise. Ce sont aussi 7 rois, cinq sont tombés (l’Egypte, l’Assyrie, Babylone, les Mèdo-Perses, les grecs) un existes : (l’empire romain), l’autre n’est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit resté peu de temps. »

    Dans les allégories les montagnes désignent des nations. Ici, des nations qui sont aussi rois, c’est-à-dire qui sont rois d’autres nations, ce que furent les six premiers empires qui étendirent leur domination sur le trône de David (une figure de Christ, le royaume de Dieu) et qui tous dominèrent le monde de leur temps. Le septième, celui qui précède Christ, désigne donc aussi une autorité mondiale, en l’occurrence la S.D.N. – O.N.U. C’est ce que je crois. Je vais pouvoir dormir maintenant. Bonne nuit à toi aussi, Gaston.

    • J’ai un bémol à mettre sur les 6 empires : aucun n’etait réelement mondial. L’antichrist sera le premier a être pantocrate, et c’est en cela qu’il est antichrist, le trone pantocratique n’échéant légitimement qu’au christ.

      Par ailleurs il y a déjà un 7e pretendant au titre de souverain universel, bien qu’il ne soit pas empereur, un certain souverain pontife.

  5. Bonsoir Monsieur Geocedille,

    Les blogs orthodoxes traitant d’eschatologie en langue française sont très rares, aussi je me réjouis de vous lire. Nous sommes à une période historique et remarquable. Il se pourrait que nous assistions de notre vivant au retour du Christ Pantocrator,… n’est-ce pas incroyable et réjouissant ? Soyons patients, même si je souhaite ardemment que tout s’accélère, ce monde décadent m’est de plus en plus étouffant. Pas facile tous les jours !

    Que la paix du Christ soit sur vous,

    PS. Je suis chrétien-orthodoxe, comme ça il n’y a pas d’ambiguïté.

    • Bonsoir Voïvode,

      Oui, nous pouvons nous réjouir, nos prières « que ton règne vienne » pourraient être exaucées de notre vivant !

      Comme, le christianisme orthodoxe est mal connu en occident et souvent vu a travers un prisme qui associe l’orthodoxie à une sorte d’obsurantisme, j’ai pensé que dans les temps que nous vivons, il était utile d’eclairer les lecteurs francophones sur ce qui fait le coeur du christianisme orthodoxe : une philosophie de la sainte sophie, la sagesse de Dieu.

      Car en ces temps de folie des hommes, la sagesse de Dieu éclaire l’avenir.

    • Cher Voïvode,
      Comme vous, je me réjouis du retour de Jésus-Christ.
      Cependant, si comme vous c’est pour être « soulagé » de ce monde de plus en plus intenable, rappelons-nous que se réjouir du retour de Notre Seigneur ne devrait pas être « par défaut » (à savoir par dépit, voire détestation de la situation actuelle de ce monde), mais par Amour pour Lui et pour tout ce qu’IL est et représente: Amour, Justice et Fidélité.
      Il est d’ailleurs écrit que la nature aussi « se languit » du retour de Jésus-Christ.
      C’est presque un péché de vouloir le Royaume des Cieux pour fuir le monde ici-bas: nous y avons une mission, celle d’évangéliser (parfois même avec des paroles comme l’a dit François avant d’être Pape) et de transmettre cette Bonne Nouvelle dans la joie, malgré l’adversité (ce qui par moment recrée déjà le Royaume des Cieux ici-bas pour ceux que l’on aime et que l’on aide, ainsi que pour nous-mêmes).
      Jésus-Christ nous dit même, peu avant son arrestation par les Romains : « Soyez toujours joyeux » (IL ajoute: « Priez sans cesse. Soyez reconnaissants de tout »).
      Ce ne sont pas des voeux, des désirs, des souhaits, mais ce sont des ordres (bien doux à nos oreilles de chrétiens croyants et pratiquants).
      En effet, le Chrétien doit être un modèle, imprégné de l’espérance du Royaume des Cieux et s’en réjouir en permanence et ne pas maudire le monde, même s’il va très mal.
      C’est notre rôle de vivre ici-bas avec les règles du Ciel et de communiquer le Message par l’exemple en suivant Notre Modèle.
      Je reconnais, et je n’en suis pas fier, que je suis le premier à spontanément vouloir « jeter aux orties » ce monde de méchanceté, de lâcheté, de corruption, de mensonge, mais il est ainsi parce que moi-même pécheur, je contribue à le rendre ainsi (ce qui fait que demander pardon et éviter de recommencer à pécher est fondamental, car seul les repentis de tout le mal qu’ils ont fait seront appelés par Notre Seigneur lors de son retour).
      Agnostique récemment converti à Dieu et adhérent spontané et volontaire de l’Eglise Adventiste du septième jour, j’ai encore tout à apprendre de la Bible, notamment l’humilité.
      J’ai cependant le privilège et le plaisir de retenir certains versets-clés de celle-ci et ceux que je viens de citer sont parmi les plus forts pour moi. J’espère que vous les apprécierez.
      Au passage, je remercie Geocedille pour son blog, ses recherches, ses textes et son hospitalité pour nos commentaires.
      Que son Eglise se base sur la Bible de façon rigoureuse ne peut que me réjouir!
      Que Dieu bénisse tous les humains de bonne volonté.
      Amitiés
      Fred

      • Bienvenue sur ce blog Fred, et que la paix soit sur votre maison.
        Je vous remercie de ce que vous dites à propos du rejet du monde, qui est une tentation. Il n’est pas bon de rejeter les autres au pretexte de leur incompréhention ou de leur mechanceté. « Aime ton ennemi » nous a enseigné le christ. Le rejet qu’il nous conseille c’est celui de la futilité de la mondanité. Se détacher du monde ce n’est pas rejeter nos semblables, c’est dépasser l’attrait séducteur des vanités de ce monde.

  6. Géocédille, dans ma recension des plus anciens et des meilleurs manuscrits, publiée au 18° s. par J.J. Griesbach je lis Antéchrist, avec le préfixe Anté-. Es-tu certain de ta version grecs, excuse-moi de te demander cela, mais cela pose en réel problème d’eschatologie. Bon, trop fatigué pour rester, à demain peut-être, si cela va mieux. Bonne fin de soirée, Gaston.

    • Je ne dispose pas de manuscits grecs, mais il y a plétore de bibles en grec ancien sur internet, de toutes tendences (orthodoxe, Catho, Protestantes, universitaires comme Perseus) et la seule orthographe c’est avec anti-

      Dans les commentaires de divers théologiens grecs de diverses époques, tous utilisent anti- et non anté-.

      La definition usuellement donnée est « qui s’oppose au Christ »

  7. Dans ma recension des plus anciens et des meilleurs manuscrits grecs, publiez au 18ème siècle par J.J. Griesbach,
    c’est avec le préfixe Anté- Antéchrist. Es-tu certain de ta version grec ? Excuse-moi de te demander cela, mais il y a ici un gros problème d’eschatologie. Bonne fin de soirée, trop fatigué pour rester ce soir. Gaston

  8. Bonjour Géocédille, excuse-moi.

    J’ajoute que l’Antéchrist, ce 7ème gouvernement à vocation mondiale de l’histoire, et qui précède Christ, va se diviser en trois parties la semaine prochaine, selon la septième coupe de l’Apocalypse. Car on peut s’attendre à un nouveau coup de Théâtre dans le feuilleton Syrien, probablement ce weekend où au début de la semaine prochaine. Bien à toi, Gaston

      • D’ailleur la confusion n’est possible qu’en latin.
        En grec le prefix qui signifie « qui précede » c’est pro- comme dans provoquer, pronostic, produire et ses derivés proto-. En grec antéchrist devrait donc se dire « prochristo ». (c’est d’ailleur l’adjectif usuel utilisé pour qualifier les dates avant l’an 0 en grec moderne)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s